Vendée Ecologie se félicite de l’annulation de l’achat de la ferme de la Normandelière

adieu portEn octobre 2012, la commune de Brétignolles sur Mer délibérait favorablement afin d’acquérir la ferme de la Normandelière pour un montant de 1 820 000 euros en vue de l’irréalisable et énième projet de port. Cette ferme avait été achetée par la mairie à un promoteur immobilier alors même que ce dernier venait tout juste d’en faire l’acquisition pour un montant de 1 700 000 euros. Elle était estimée par Domaine France au prix de 996 000 euros.

Suite à cette délibération municipale, Monsieur le Préfet de Vendée – et Nicolas Ducos, élu d’opposition à Brétignolles sur Mer – a saisi le tribunal administratif pour demander l’annulation de cette transaction au caractère légal plus que litigieux et au caractère politique totalement ubuesque.

Le tribunal, en date du 5 juin 2014, vient de rendre son avis et suis la demande de M. le Préfet de Vendée en annulant l’achat de la ferme de la Normandelière par la commune de Brétignolles sur Mer.

L’association Vendée Ecologie se félicite de cette décision du tribunal administratif qui met en lumière une nouvelle fois la très contestable gestion de l’argent public de Christophe Chabot pour son projet d’un autre âge.

Le tribunal confirme par son jugement que la municipalité a dépensé sans compter l’argent des contribuables. Cela alors même que le projet est enterré par les 7 résultats négatifs de l’enquête publique ainsi que par les déclarations et avis préfectoraux publiés depuis.  

Il est plus que temps de mettre un terme définitif à la promotion extrêmement coûteuse de cet irréalisable projet de port, absurde tant en matière économique qu’en matière de protection du trait de côte.

Les commentaires sont fermés.